pierres sèches

 

Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours vu mon père construire des murs en pierre. Il utilisait toutes les pierres disponibles et savait trouver une place pour chacune d'entre elle. Ceci de façon machinale, il lui suffisait de tenir la pierrre dans la main et de la retourner pour savoir instinctivement quelle face serait la bonne et comment il allait la positionner dans le mur. Expliquer ses méthodes héritées de son propre père, un maçon pietmontais qui a lui a transmis son goût pour la construction, est plus plutôt complexe. J'ai surtout appris en le regardant et en exerçant mon oeil. Construire un mur en pierres demande quelques repères (utilisation de cordeaux etc) mais avant tout une pratique et une certaine sensibilité que l'on acquiert au fil du temps et de l'exercice. Il faut prendre garde à ne pas vouloir un mur "trop parfait" . Notre tendance première serait de sélectionner méticuleusement chaque pierre en privilégiant les plus belles et ne les plaçant les unes sur les autres. Or,  pour qu'un mur soit harmonieux, toutes les pierres disponibles doivent pouvoir trouver leur place dans la construction. Pour réussir son travail, il faut utiliser les pierres locales   qui s'intègreront  aisement dans l'environnement. Il s'agit là d'une règle d'or qui s'applique au bâti ancien dans sa généralitée

 

 

.

 

 

Rosso 23
Mallesauque 8
Img 8639
img-5545-2.jpg
Img 5652
Img 6930
Img 6936
Img 6758
Img 6076
Img 8647
Img 6066

Date de dernière mise à jour : 02/05/2016

  • 7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire