toiture d'une bergerie et d'une magnanerie isolée en laine de chanvre bio

isolation végétale

img-3836.jpg

A la recherche d'un isolant naturel qui soit sain et écologique, j'ai choisi d'utiliser le chanvre pour ses propriétés étonnantes.

Associée à la chaux, la chènevotte qui est l'écorce de la tige du chanvre, est un excellent isolant thermique et phonique. Je l'utilise pour obtenir des dalles respirantes. Elle entre dans la composition de mes enduits muraux isolants.

Ce matériau allie performances énergétiques et protection de la santé.

Pour ce chantier ci-dessous (domaine viticole du var en biodynamie), j'ai utilisé, par l'intermédiaire du parc du luberon, du chanvre en vrac bio produit sur Forcalquier. L'épaisseur du matelas végétal est de 30cm garantissant une bonne inertie (surtout en été). Cette toiture a une particularité : elle dispose, côté sud, d'un cheneau encastré en zinc qui permet de se passer des gouttières souvent inesthétiques.

Les vieilles poutres ont été traitées à la patine de l'indien qui durcit les parties piquées en surface. Tout le reste a été traité aux sels de bore et l'ensemble de la charpente a reçu un badigeon de chaux aérienne pour éclaircir la pièce et pour rappeler la fonction initiale de ce bâtiment qui était une bergerie.

 Img 2859

Pose des fermes dites"par empilage" constituées d'un entrait (poutre de grosse section qui supporte en son milieu, par l'intermediaire du poinçon, la moitié du poid total cumulé de la charpente et de la couverture. Les arbalètriers donnent la forme de la pente (ici on optera pour une pente a 28%). Ils sont assemblés par embrèvement sur l'entrait et sur le poinçon et portent les pannes.Celles ci soutiennent la couverture et sont trés sollicitées par le poids qu'elles portent, d'où l'importance du choix des matériaux qui vont venir se poser sur la nouvelle structure.

 431003 192636027502496 1521476995 n

Le parement qui supportera l'isolation est constitué de planches en bois blanc (sapin) issues de la région de Seyne les alpes . Elles sont toutes non délignées (de différentes largeurs  chanfreinées sur les côtés et non rabotées). Leur épaisseur est de 40mm. Leur longueur correspond à la largeur d'un coté du toit (4m30). Le but étant d'éviter les raccords de planches sur les pannes. On assure ainsi  une meilleure rigidité à l'ensemble de la toiture.

401306 198138823618883 184581333 n 1

Pour garantir une étanchéité maximale à l'air, on jointe les planches avec un plâtre gros (plâtre sans adjuvant additionné de chaux aérienne pour accélérer la prise)

 

425873 193577587408340 1461658677 n

 

 

425765 205985346167564 721789499 n

 Le moment est venu de construire la structure qui va recevoir l'isolant

394244 208925285873570 268881502 n 2

La laine de chanvre bio est posée sur un frein vapeur (papier kraft  perspirant qui régule l'humidité produite dans la future habitation en hiver). Son épaisseur est de 30cm. C'est un trés bon isolant thermique et phonique qui n'attire pas les insectes et n'irrite pas la peau. Le chanvre fermier présente l'un des meilleurs bilan co2 (la plante en absorbe tout au long de sa croissance et une trés faible quantité d'énergie grise nécessaire à sa fabrication).

 http://www.parcduluberon.fr/Un-Parc-a-votre-service/Eco-construction/Le-chanvre

Img 3461

Pour garantir une trés bonne étanchéité, il est impératif de recouvrir l'isolant d'un pare pluie qui est constitué des fibres de lin (matière perspirante). On fixe  ensuite les soliveaux (quartons en provence). Les tuiles de courant sont neuves. On les pose en respectant un pureau de 1/3 de la longueur de la tuile, ici on a un recouvrement de 17cm. Pour éviter des gouttières on a encastré un cheneau en zinc qui recevra les eaux de pluie nécéssaires aux traitement de la vigne en biodynamie.

Img 3514

Les tuiles de couvert ont été récupérées sur place. Les pierres posées à l'égout du toit évitent aux tuiles de bouger. On aura pris le soin d'en trouver avec de la mousse pour donner une certaine cohérence avec le tuiles .

Img 3512

La rangée de tuiles faitières est bâtie au mortier de chaux hydraulique .

 

Ma deuxième toiture est celle d'une ancienne magnanerie (batiment destiné a l'élevage des vers à soie qui connut son apogée au 18eme siècle grâce au dévelopement du commerce de la soie) menaçait de s'écrouler. J'applique a la lettre toutes les opérations citées au dessus Le but final étant de reconstruire à l'identique le toit, en ajoutant une isolation performante et naturelle. Mon intervention passera inaperçue, de manière à conserver un certain mimétisme avec l'environnement. C'est là toute la subtilité, de l'art de restaurer du maçon de pays.

img-5328.jpgimg-5341.jpgimg-5339.jpgimg-5390.jpgimg-5396.jpgimg-5421.jpgimg-5419.jpgimg-5432.jpgimg-5480.jpgimg-5476.jpgimg-5489.jpgimg-5542.jpgimg-5540-2.jpgimg-5541.jpgimg-5560.jpgimg-5565.jpg

img-5720.jpg

Date de dernière mise à jour : 13/04/2015

  • 13 votes. Moyenne 5.00 sur 5.